QUAND ON SE POSE PLEINS DE QUESTIONS… ET QUE CA NE SUIT PAS

22 juin 2017

Avec un peu de retard bonne fête à tous les Papa

19 juin 2017

IMG_20170619_125330

Alerte canicule

19 juin 2017

Boire beaucoup

Rester au frais avec des ventilateur

Portes des choses légères

Évites les expositions au soleil

Fermés les volets.

Prenez des nouvelles de vos proches

Le scandale du Levothyrox

5 juin 2017

https://www.docbuzz.fr/2012/07/11/123-pour-camoufler-les-effets-secondaires-des-generiques-du-levothyrox-lansm-ordonne-de-modifier-le-medicament-original/

Un point sur la nouvelle formule de LEVOTHYROX

4 juin 2017

0 800 888 024 (Service & appel gratuits) laboratoires Merck il faut les inonder d’appel

 

NOUVEAU LEVOTHYROX  Super ! A l’heure où l’on nous met en garde contre les adjuvants divers, voilà, que sous couvert de confort (amélioration de la stabilité en substance active), il va être ajouté le E572, Cet acide gras saturé est abondamment controversé [32,38,26] et curieusement absent de la liste officielle des additifs autorisés dans l’Union Européenne
[15f], bien qu’abondamment utilisé dans les compléments alimentaires, les comprimés et gélules et certaines confiserie…s.
Bonjour les effets secondaires qui ne vont pas manquer de se produire ! Pourquoi l’ANSM préconise, pour certains patients, de réaliser un dosage de TSH quelques semaines après le début de la prise de la nouvelle formule ? D’autre part, il sera impossible de revenir à l’ancienne formule en cas d’intolérance !Le recul du temps ne va rien changer à l’affaire avant que n’éclate encore et sans doute un scandale sanitaire… Que viennent faire les changements de couleurs des emballages ? On se le demande ! On ne peut vraiment plus se fier à rien ! Veut-on encore réellement nous soigner ? On peut se poser la question…

 

 

NANTES J-7

4 juin 2017

Dans une semaine on sera à Nantes pour rencontrer le Professeur Robert et voir ce qu’il propose, entre inquiétude , peur, espoir tous les sentiments se mélangent. Que va donner cette consultation…

EXCELLENT WEEK-END

3 juin 2017

images (10)

RV MEDECINE CONSEIL CE JOUR

30 mai 2017

je pense que je n’ai pas assez anticipé les réactions de ce médecin. Il était froid et ne comprends pas cette pathologie, les conséquences. j’ai été très déstabilisé.

Je connais cette pathologie pourtant depuis longtemps maintenant ainsi que tout mon dossier médical à la virgule près, et là j’ai été incapable de répondre, puisqu’il m’a glacé dès le départ.
Il m’a parlé d’expertise médicale, mais aussi de dossier d’invalidité à faire mais qui sera refusé. Là j’ai été complètement perdue. Il m’a demandé pourquoi aller à Nantes, et qui était le Professeur Robert.
Il m’a demandé également si le Professeur Robert décidait de m’opérer, quelle serait ma décision, j’ai dit OUI sans hésiter, je ne peux pas rester comme ça.
Le dossier MDPH ne compte pas même si vous êtes reconnus!
Comment avoir les armes et continuer à se battre quand on a des personnes comme ça en face de nous?
Et qu’ils comprennent nos modes de vie?
Nos douleurs, les chaleurs qui aggravent les symptômes, avoir un traitement anti douleurs ou anti dépresseur. Des effets secondaires. Des anémies, suite à l’hémorragie mais aussi l’endométriose qui ne laisse aucun répit. Le phléboscanner ne l’ a pas intéressé. Il a juste pris le compte rendu du DR DAEMGEN et le courrier pour Monsieur ROBERT.
Il attends sa réponse et je dois lui faire parvenir son compte rendu et apparemment il fera un courrier au Médecin Traitant, (et là avant de partir, il me demande qui est mon MT alors que c’est noté dans mon dossier ) Est-ce qu’ils regardent , avant de nous voir ou pas? Et qu’est – ce qu’ils voient réellement.
Voilà, ce soir c’est beaucoup de fatigue, de part par la nuit quasi blanche et l’après midi à prendre l’air pour aérer la tête, comme c’était plus respirable dehors j’en ai profiter.

Levothyrox

26 mai 2017

DSC_0019

COMMENT REDUIRE LE TAUX DES ENZYMES DU FOIE

25 mai 2017

Lundi , j’ai fait une prise de sang suite à mon traitement que je prends. Le résultat est tombé comme une bombe, cela a augmenté triplement. Voici ce qu’il faut faire pour les diminuer.

Les transaminases sont des enzymes importants de l’organisme. Les transaminases SGPT sont aussi appelées ALAT, ou alanine Amin transférase. C’est une enzyme du foie, vitale pour la production d’énergie. Les transaminases sont présentes dans tous les tissus, comme le foie, les muscles du squelette et le cœur, mais leur concentration est plus élevée dans le foie. Quand le foie est endommagé, les SGPT s’échappent des cellules et dans le sang. Un niveau normal de SGPT varie de 7 à 56 unités par litre de sang. Un niveau élevé de transaminases dans le sang peut témoigner d’une lésion cellulaire dans le foie, mais il peut aussi être élevé à cause d’une activité très énergique et fatigante.  Si vous êtes concerné par un niveau élevé et constant de vos transaminases SGPT, la modification de votre alimentation et un traitement médical peuvent vous aider à les réduire.

Prenez de la vitamine D. Un foie endommagé permet aux transaminases de couler dans le sang. Selon de récentes études, la vitamine D limite les lésions du foie, ce qui favorise la réduction du niveau des transaminases. Les personnes avec un niveau élevé de vitamine D sont moins vulnérables aux lésions du foie que ceux qui auraient un niveau faible de vitamine D.  Aussi, il est approprié d’inclure dans votre alimentation au moins un fruit et un légume au cours des repas principaux de la journée pour avoir une dose journalière de vitamine D, et éviter les lésions du foie.

  • Les légumes verts à feuille, l’huile de foie de morue, le poisson, les céréales complètes, les huîtres, le caviar, le tofu, le lait de soja, les produits laitiers, les œufs, les champignons, les pommes et les oranges sont tous source de vitamine D.

Ayez une alimentation riche, à base de plantes. Consommer une nourriture organique régule le foie et lui permet de s’auto nettoyer en créant de nouvelles cellules qui stoppent les fuites des transaminases dans le sang. Ces aliments sont riches en antioxydant, vitamines et minéraux, en plus d’être pauvres en graisse. En d’autres termes, ils sont excellents pour votre corps. Concentrez-vous sur une alimentation fraîche, complète, que vous vous préparez vous-même. Évitez les plats cuisinés qui sont passés par un traitement inutile, et se sont débarrassés de leurs éléments nutritifs.

  • Colorez votre alimentation. Des légumes verts à feuilles, des brocolis, des carottes, des courgettes jaunes et une variété de légumes frais devraient être vos aliments de base, accompagnés de noix, céréales complètes, des produits laitiers allégés et des viandes maigres.

Évitez la nourriture riche en graisse. Les aliments gras sont traités avec difficulté par le foie. Un peu de gras dans le foie est normal, mais si le foie est trop gros, et de 10 %, vous avez ce que l’on appelle un « foie gras ». La présence de cellules graisseuses peut mener à une inflammation du foie et endommager les tissus qui l’entourent. [4] Si le foie est endommagé, les cellules du foie libèrent les transaminases dans le sang et augmentent leur niveau.

  • Il vaut mieux éviter les aliments gras et cuisinés dans l’huile, tels que les frites, les viandes grasses, le porc, la peau du poulet, l’huile de coco, le beurre, le fromage, les plats cuisinés, les saucisses, le bacon, les Mc Do et autres grandes chaînes, et les boissons gazeuses.

Évitez la nourriture riche en sel et sodium. Une quantité excessive de sel dans le corps, et particulièrement dans le foie, cause des gonflements et de la rétention d’eau. Il est difficile pour le foie de filtrer les déchets. D’autres fois, cela peut également provoquer des lésions du foie, et permettre aux transaminases de s’écouler dans le sang et d’en augmenter leur niveau.

  • Les aliments salés à éviter sont, pour commencer, le sel, les bouillons cubes, le bicarbonate de soda, la sauce soja, la sauce à salade, le bacon, le salami, les aliments marinés et autres plats préparés. Tant que cela est possible, n’ajoutez pas de sel dans vos plats.
  • Comme le sel est présent plus ou moins partout, essayez de limiter votre apport en cuisinant vos plats vous-mêmes. La moyenne de sel par personne est de 2300 mg par jour.

Arrêtez l’alcool. L’alcool est dangereux pour le foie, et une consommation abusive et prolongée peut sérieusement l’affaiblir. Quand l’alcool est ingéré, il va directement dans le sang. Le sang est ensuite reçu et filtré par les reins. C’est ensuite le travail du foie de filtrer les déchets, y compris les toxines de l’alcool. Au fil du temps, cela peut créer de sérieuses lésions au foie. [6] Plus votre foie est endommagé, et plus les transaminases s’écoulent dans vos cellules et votre sang.

  • La consommation d’alcool contribue largement aux lésions du foie, telles que le foie gras, la cirrhose et l’hépatite. Disciplinez-vous pour éviter d’aggraver votre situation par une consommation trop importante et vous réduirez le niveau de vos transaminases.

Faites de l’exercice physique tous les jours. Des exercices simples comme la marche, la course à pied, la natation vont améliorer votre condition physique générale en plus de garder votre foie en bonne santé. Rester actif extrait les toxines de votre corps par la transpiration. Cela brûle également les graisses, et vous garde svelte. L’exercice physique affine vos muscles, et vos organes sont plus sains, y compris votre foie. Votre corps est en excellente condition physique. Moins votre foie doit nettoyer de toxines et plus il peut dépenser de l’énergie à renforcer ses cellules.

  • 30 minutes de sport par jour peuvent faire la différence pour votre foie. Quand les toxines sont extraites, le temps de travail que le foie doit passer à les éliminer s’en trouve réduit, et donc, cela réduit le taux des transaminases.

Arrêtez de fumer. La fumée de cigarette contient des toxines comme la nicotine et l’ammoniaque. Lorsque vous êtes exposé à ces toxines, elles collent à la peau et seront absorbées et donneront du travail supplémentaire à votre foie pour les filtrer et s’en débarrasser. Evitez le tabagisme passif, les effets sont les mêmes.

  • Non seulement la fumée de cigarette est mauvaise pour le niveau de vos transaminases, mais c’est également mauvais pour votre cœur, vos poumons, vos reins, votre peau, vos cheveux et vos ongles. C’est aussi une source d’inconfort pour ceux qui vous entourent. Si le niveau de vos transaminases n’est pas une raison suffisante, faites-le pour toutes les autres raisons.

Évitez l’exposition à d’autres substances chimiques dangereuses. Parmi les substances dangereuses, on retrouve la fumée dégagée par la pollution, l’essence, l’ammoniaque qui sont dissipées dans l’air. Si vous vivez ou travaillez dans un environnement où vous êtes exposé à ces toxines, réduisez votre exposition autant que possible. Elles peuvent traverser votre peau et causer des dommages à votre foie, tout en augmentant votre niveau de transaminases.

  • Si vous devez vous retrouver dans un environnement toxique, portez des manches longues, des pantalons, un masque, et des gants aussi souvent que possible. Plus vous êtes prudent, et plus votre foie sera en bonne santé, surtout sur le long terme.

Faites un test sanguin. Le niveau de vos transaminases se mesure par un test sanguin. En cas de lésions du foie, le niveau des transaminases augmente de manière importante et ils peuvent envahir les cellules et votre sang. Toutefois, un niveau élevé de transaminases doit être pris avec précaution, car il peut être élevé à cause d’une activité récente, intense et fatigante.

  • Une augmentation du niveau des transaminases n’est pas pour autant la confirmation d’un diagnostic de lésions du foie. Il doit être utilisé conjointement avec d’autres tests du foie pour vérifier de quel type de maladie ou lésion hépatique le patient souffre.

Arrêtez les médicaments que vous pourriez trouver en pharmacie. Si votre foie est déjà endommagé et que vous continuez de prendre des médicaments non prescrits par votre médecin, le foie doit travailler pour métaboliser ces médicaments, et filtrer leur substance qui peut être nocive pour le foie et contribuer à plus de lésions. Il vaut mieux suivre les recommandations et les prescriptions de votre médecin.

  • Si vous doutez, consultez votre pharmacien ou médecin. Il existe des médicaments qui sont hépatotoxiques (toxiques pour le foie), et votre médecin vous prescrira des médicaments qui ne le sont pas.
  • Les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent causer une augmentation du niveau des transaminases ALAT et ASAT. Parlez-en à votre médecin afin d’éviter tout type de lésions hépatiques.

Songez aux corticostéroïdes. Ces médicaments ont pour vocation de réduire l’activité du système immunitaire du corps. Il diminue l’inflammation en réduisant la production des substances chimiques inflammatoires pour réduire les lésions des tissus. Les médicaments peuvent être pris oralement ou par injection. Les traitements les plus courants sont l’hydrocortisone, Prednisone, et fludrocortisone.

  • Une fois que l’inflammation diminue, les cellules du foie se régénèrent, et diminuent la libération des transaminases dans la circulation sanguine.
  • Prenez des médicaments antiviraux. Le foie peut avoir des lésions causées par un virus, par exemple l’hépatite. Une fois le test sanguin réalisé, votre médecin saura dire de quel virus il s’agit, et pourra vous prescrire des antiviraux comme l’entecavir, sofosbuvir, telaprevir ou d’autres.
    • Le traitement fonctionne de la même manière que les corticostéroïdes. Une fois l’infection éradiquée, les cellules du foie se régénèrent, et diminuent la libération des transaminases dans la circulation sanguine.

    votre médecin au sujet des corticostéroïdes. Vous ne devriez pas commencer un quelconque traitement sans l’aval de votre médecin.

Parlez avec votre médecin de l’interféron. Il s’agit de protéines relâchées dans les cellules d’accueil du corps en réponse à la présence d’un corps étranger, comme un virus, une bactérie ou des parasites. Prendre ce médicament déclenche les défenses protectrices du système immunitaire de votre corps pour tuer ces corps étrangers.

  • Les transaminases diminuent une fois que l’infection est éradiquée. Les cellules du foie se régénèrent et le niveau se régularise. Avec de nouvelles cellules, les transaminases ne peuvent plus s’écouler dans la circulation sanguine.

Envisagez un supplément à base de plantes. Ces médicaments, quelque peu « bohèmes », associés à des suppléments à base de plante peuvent réduire le niveau des transaminases. Parlez avec votre médecin et demandez-lui son avis pour savoir s’ils sont appropriés à votre état. Les compléments possibles à considérer sont les suivants :

  • Le chardon Marie. Évite et répare les lésions du foie des toxines chimiques et médicaments nocifs pour le foie. Il est disponible en dose de 100 mg et 1000 mg. Le dosage standard du chardon Marie est de 200 mg deux à trois fois par jour. [7]
  • Inositol. Aide le foie à éliminer les graisses. Toutefois, cela peut causer des douleurs abdominales et des diarrhées. Disponible en dose de 500 mg et 1000 mg. Vous pouvez en prendre 500 mg trois fois par jour.
  • La racine de Bardane. Aide à nettoyer le foie et prévient de dommages futurs. Disponible en dose de 500 mg à 1000 mg. Vous pouvez en prendre 500 mg trois fois par jour.

Sachez à quoi correspond votre niveau de transaminases. Les valeurs de référence diffèrent d’un laboratoire à un autre et dépendent de la méthode utilisée. Toutefois, des valeurs normales peuvent être trouvées dans des plages spécifiées. La valeur de référence normale des SGPT est de 10 à 40 unités internationales par litre.

  • Les valeurs sont élevées de manière significative (15 fois plus que la limite normale) dans les cas d’hépatite, et modérément élevées (5 à 15 fois) dans les cas de cirrhose, de brûlures graves, de jaunisse obstructive, et de tumeurs du foie. Il y a une légère augmentation (moins de 5 fois la valeur) dans les cas de pancréatite, de mononucléose infectieuse et d’attaque cardiaque

 

12345...53